Hippie Life #Tasmanie

Australie, Travel

Tasmanie l’île du bout du monde

Tasmania the island of the end of the world

Dans les épisodes précédents je vous donnais des conseils pour préparer votre voyage Working Holliday Visa en Australie ICI . Je vous racontais mon arrivée à Melbourne et la façon dont j’ai décidé de mettre les voiles pour la Tasmanie ici  et enfin mon arrivée sur l’île du bout du monde ici . Après la découverte de la ville d’Hobart, je vous emmène avec moi, autour de l’île. J’ai acheté un véhicule et je peux vous dire que ça change la vision qu’on peut avoir du monde qui nous entoure ! Nous voilà donc dans le quatrième chapitre de mon voyage en Australie, et comme j’ai fait le tour de l’île il y en aura plein d’autres alors restez connectés ! 🙂

On previous episodes I gave you tips to prepare your Working Holliday Visa trip in Australia here (link). I told you about my arrival in Melbourne and how I decided to set sail for Tasmania here (link) and finally my arrival on the island at the end of the world here. After the discovery of the city of Hobart, I take you with me around the island. I bought a car and I can tell you that it changes the vision we can have of the world around us! Here we are on the forth article of my travel in Australia, and as I’ve been all around the Island, I promise many others, so stay tuned ! 😉

_1240384

_1230767

16143004_708131429346391_1290450267915152857_n

_1230843-2

 

Hippie life : Ouverture des Horizons

L’achat de mon van a été stressant mais surtout magique. Les clés de mon van frôlent à peine ma main, que déjà je me lance sur la route, assoiffée d’aventures. Impatiente de découvrir tout ces paysages fabuleux qu’on ne voit qu’en quittant la ville ! Avoir un véhicule à l’étranger change énormément les choses. On se sent plus libre de visiter, découvrir, d’aller à la rencontre de cette wildlife… Autre gros changement, je ne dors plus en Auberge mais dans mon van, je peux aller où bon me semble et choisir la vue que j’aurai au reveil… La grande classe quand même ! L’avantage de la liberté ! La plupart du temps par soucis de sécurité et de commoditées, je voyage de Caravan-Park à Caravan-Park. Ce mode de vie fait partie de la culture locale, l’Australie et la Tasmanie dispose de Caravan-Park dans chaque ville ! Bonjour l’immersion en nature et les économies (une moyenne de 10-15$ (prix Tasmanie) la nuit au lieu de 25$! ). J’adooooore !

Opening minds

The purchase of my van was stressful but especially magical. As soon as the keys of my van touched my hand, I took on the road, thirsty for adventures. Impatient to discover all theses fabulous landscapes that it is possible to see when leaving the city! Having a vehicle abroad changes a lot. You feel more free to visit, to discover, to meet this wildlife … Another big change, I no longer sleep in Youth hostel but in my van, I can go where I want and choose my landscape to wake up … The class! This is the advantage of freedom! Most of the time for safety and convenience, I travel from Caravan Park to Caravan Park. This way of life is part of the local culture, Australia and Tasmania has Caravan-Park in every city! Hello immersion in nature and savings (an average of $ 10-15 (Tasmania price) at night instead of $ 25!). I just love it.

 

_1240311

Premier voyage sur la route

Mon premier voyage m’a tout simplement émerveillé. Cette rencontre avec les routes infinies bordées de forêts sauvages et tous ces petits animaux nouveaux qui surgissaient. La forêt grouille d’animaux les plus mignons et surprenants les uns que les autres ! Il y en a partout et c’est un pur Bonheur. Wallabies, wombat, opposom …

First trip

My first trip simply amazed me. This encounter with endless roads lined with wild forests. And all those little new animals that came up. The forest teems with the most cute and surprising animals! There are everywhere and it is incredible. Wallabies, wombat, opposom …

 

Compagnons de route

Les jours suivants, j’ai rencontré mes « travels mates », petits compagnons de voyage que je n’ai plus quitté, et depuis et à moi la vie de hippie ! Faire le tour de la Tasmanie, des bains de minuit, savourer les couchers de soleil sur une plage vierge, boire une bière sur une plage au bout du monde, faire un feu de camps avec ses amis, jouer du ukulélé, tout ça tout ça, et bien plus encore !

The following day, I met my travels mates, and since that day I enjoy a real hippie life! Go around Tasmania, midnight baths, enjoy sunsets on a virgin beach, drink a beer on a beach at the end of the world, make a campfire with friends, play the ukulele, all that stuff, And much more!

 

 

Tasmanie, l’Australie 70ans en arrière

Etre en Tasmanie c’est comme être projeté dans l’Australie profonde, celle d’il y a 40 ou 50 ans en arrière, avec une population rurale. La Tasmanie contient 512 000 habitants pour une superficie de 68 401 km2. En comparaison l’île de France, 6 fois plus petite mesure 12 000 km2 pour 12 Millions d’habitants ! Autant vous dire que j’ai atterrit dans le wild complet. Une vrai île verte peuplée de milliers de petits êtres…DONT LES SERPENTS ! Inutile de trembler face aux serpents mais vaux mieux pas en croiser lorsqu’on sait que 8 serpents sur 10 figurent parmi les plus dangereux au monde !

Being in Tasmania is like being projected into « old » Australia *, that of 40 or 50 years ago, with a rural population. Tasmania contains 512,000 inhabitants for an area of 68,401 km2. In comparison the island of France, 6 times smaller measure 12 000 km2 for 12 million inhabitants! In fact I landed in the full wild. A real green island populated by thousands of little beings … AND SERPENTS! No need to be afraid of snakes but better not to cross it when you know that 8 out of 10 snakes are among the most dangerous in the world!

img_0853_1230854_1230861_1240211_1230947img_0843

Parcours sur l’île verte :

Mon véhicule m’a permit d’aller à la rencontre de cette nature, des campagnes, forêts, animaux et donc de trouver du travail à la ferme, un bon plan qui m’a permit de faire le tour de l’Australie par la suite. J’ai effectué mon road trip en Tasmanie en fonction du travail que je trouvais, j’ai commencé par New Norfolk au Nord d’Hobart où je cueillais des cerises, puis j’ai continué à dans la vallée de Huon à Franklin et Geevenston, toujours pour des cerises, puis j’ai poursuivi mon voyage à Devonport pour cueillir des pommes-de-terre et finir à Launceston avec les betteraves.

Course:

My vehicle allowed me to meet this nature, the countryside, forests, animals and find work on the farm, a good plan that allowed me to go around Australia afterwards. I did my road trip in Tasmania based on the work I found, I started in New Norfolk north of Hobart where I picked cherries, and then I continued in the valley of Huon to Franklin and Geevenston , Always for cherries, then I continued my trip to Devonport to pick potatoes and finish in Launceston with the beets.

p1230350img_0835_1230850img_0697_1240107

_1230925_1230956

 

 

La semaine prochaine je vous donne tous les tuyaux et contacts pour trouver du boulot en Tasmanie, qui sait, vous auriez peut-être envie d’y mettre les pieds…

Next week I give you all the information and contacts to find a job in Tasmania, who knows, you might want to set foot there…

A bientôt les cocos !

See you later friends !

IMG_1081.JPG

Publicités

4 réflexions sur “Hippie Life #Tasmanie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s